- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Russie "parrain du terrorisme": un eurodéputé dénonce cette résolution du Parlement européen

CC BY 2.0 / Tristan Schmurr / European ParliamentParlement européen à Strasbourg
Parlement européen à Strasbourg - Sputnik Afrique, 1920, 24.11.2022
S'abonnerTelegram
En votant une résolution pour désigner la Russie comme un État parrain du terrorisme, le Parlement européen "contribue à l’escalade du conflit plutôt qu’à proposer la paix", estime Thierry Mariani.
Le député européen Thierry Mariani a publié sur Twitter un message vidéo fustigeant l’adoption par le Parlement européen d’une résolution qualifiant la Russie d’État soutenant le terrorisme.
"L’Union européenne a épuisé tous les recours dans cette guerre. Nous en sommes déjà au 9e paquet de sanctions contre la Russie, après huit mois de guerre. Certains en viennent donc à pousser pour imposer à Moscou une sanction infamante que nous n’avons pas voulu appliquer pour les talibans* en Afghanistan et que n’avons pas voulue appliquer aux groupes islamistes au Sahel. Or quelle option nous reste-t-il après avoir épuisé toutes les sanctions possibles contre Moscou? Il reste la guerre", affirme-t-il.
"C’est à cela que les initiateurs de cette résolution veulent nous pousser en faisant passer le souhait du Président Zelensky avant l’intérêt vital du peuple français."

"L’intérêt de la France c’est la fin de la guerre en Ukraine"

M.Mariani rappelle qu’Emmanuel Macron avait refusé de prendre une telle décision au G7 en juin dernier et que Joe Biden l’a aussi refusée en septembre. Cinq pays européens sur 27 seulement avaient suivi cette démarche alors que le Parlement européen cherche à contraindre les États membres à poursuivre une politique étrangère qu’ils ne souhaitent pas adopter.
"L’intérêt de la France c’est la fin de la guerre en Ukraine. L’intérêt de la Russie, de l’Ukraine et de leurs populations, c’est d’arriver à des négociations de paix rapides pour interrompre le conflit. Il est naturel que Moscou comme Kiev cherchent à poursuivre leurs objectifs militaires. Ce qui n’est pas naturel c’est que l’Union européenne contribue à l’escalade du conflit plutôt qu’à proposer la paix", avance Thierry Mariani.

Document sans valeur juridique

Mercredi 23 novembre, le Parlement européen a voté à Strasbourg une résolution qualifiant la Russie d’État promoteur du terrorisme.
Le texte a été adopté par 494 voix pour, 58 voix contre et 44 abstentions.
Les résolutions du Parlement européen n’ont aucune valeur juridique et portent le caractère de simple recommandation. Néanmoins, elles sont largement exploitées dans l'environnement médiatique et politique de l'UE pour promouvoir et diffuser des points de vue jugés nécessaires.
*Organisation sous sanctions de l’Onu pour activités terroristes
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала