La présence militaire russe en Afrique du Nord dans le viseur du Pentagone

© AP Photo / Jack MuellerLe Pentagone
Le Pentagone - Sputnik Afrique, 1920, 23.11.2022
S'abonnerTelegram
Le Pentagone dit suivre constamment les actions russes en Afrique du Nord et certaines en particulier, sous-entendant les exercices russo-algériens conjoints qui se déroulent actuellement en Algérie.
La porte-parole adjointe du département américain de la Défense, Sabrina Singh, a confirmé que la présence militaire russe en Afrique du Nord était dans le collimateur du Pentagone, notamment en lien avec les manœuvres militaires.
"Nous voyons une présence russe en Afrique du Nord et comment elle continue de croître", a-t-elle indiqué lors d’un point de presse mardi 22 novembre
En répondant à la question sur les exercices militaires en cours dans la zone, elle a ajouté que le Pentagone surveillait de près "certaines de leurs actions (russes)" sans rien détailler "en termes de réponse".

Des exercices ne visant aucun pays tiers

Les exercices militaires évoqués sont les manœuvres conjointes russo-algériennes Bouclier du désert 2022 qui se déroulent à une cinquantaine de kilomètres de la frontière marocaine.
Cette première opération terrestre commune sur le sol algérien programmée du 16 au 28 novembre engage quelque 200 soldats des forces antiterroristes des deux pays.
L’exercice se déroule sur la base de Hammaguir, dont les accords d’Évian entre la France et l’Algérie avaient prolongé l’existence de cinq ans après l’indépendance. Il s’agissait pour l’armée française de continuer à y tester fusées et missiles.
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères avait précédemment souligné que ces manœuvres conjointes ne visaient "aucun pays tiers".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала