Cameroun: l'armée reconnaît avoir tué deux civiles en zone anglophone

© AP Photo / Edwin Kindzeka MokiCameroun
Cameroun - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2022
S'abonnerTelegram
Deux civiles ont été tuées lundi par des militaires ayant "violé" les consignes au Cameroun en zone anglophone, en proie à un sanglant conflit séparatiste depuis six ans, a annoncé l'armée.
"Un incident malheureux a provoqué la mort de deux civils dans le village de Nylbat-Andek", dans le Nord-Ouest, où soldats et militaires s'affrontent régulièrement, a écrit le colonel Cyrille Atonfack, chargé de communication du ministère de la Défense, dans un communiqué relayé par les médias.
Selon l'armée, les auteurs sont "trois" militaires du bataillon des troupes aéroportées de Koutaba (BTAP), une unité de l'armée dont des membres sont déployés notamment au Cameroun anglophone depuis que Yaoundé a décrété la guerre aux séparatistes.
Ces trois militaires "présents à Nylbat-Andek, en violation des consignes, s'en sont pris à quelques habitants sur lesquels l'un des soldats va malheureusement ouvrir le feu", ajoute le communiqué.
L'armée affirme que les soldats ont été interpellés et qu'une enquête a été ouverte pour établir les responsabilités. Les victimes sont deux femmes de 47 et 49 ans.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала