La majorité des Français estiment que l’identité de leur pays est en train de disparaître

© Sputnik . Oxana BobrovitchUn drapeau français sur le fond de la Mairie de Paris
Un drapeau français sur le fond de la Mairie de Paris - Sputnik Afrique, 1920, 06.01.2022
S'abonnerTelegram
À en croire le dernier sondage Ifop, à trois mois de l’élection présidentielle la majorité des sondés trouve que l’identité de la France est en train de disparaître. Dans le même temps, ils ne pensent pas que l’immigration en soit la principale cause.
Si le sujet de l’identité de la France est souvent évoqué ces derniers temps par les candidats à la présidentielle dont Valérie Pécresse, Marine Le Pen et Éric Zemmour, 60% des Français estiment qu’il occupe trop de place dans le débat public alors que pour 82% il est même instrumentalisé politiquement, indique une étude Ifop publiée le 4 janvier.
Mené auprès de 1.502 personnes, le sondage montre que 66% des personnes sont d’accord pour dire que l’identité du pays est en train de disparaître. Cependant les Français ne sont pas unanimes quant à ce qui la menace. Ainsi, l’affaiblissement économique (82%), la désindustrialisation (82%), le chômage (77%) ou encore la dette (75%) devancent le communautarisme (71%), la mondialisation (68%) et l’immigration (67%).
La menace de l’immigration
Si l’immigration est souvent pointée du doigt comme étant la source de la disparition de l’identité nationale, 55% des sondés estiment que cette dernière s’enrichit grâce à l’apport de cultures différentes. Dans le même temps, 64% considèrent l’islam comme une menace pour l’identité du pays et 53% jugent que la France est "avant tout un peuple de race blanche et de religion chrétienne".
En général, la notion d’"identité" est perçue comme étant positive par 73% des personnes. Si la langue française (40%), la devise liberté, égalité, fraternité (34%) et l’Histoire (30%) caractérisent le plus la civilisation française, c’est Charles de Gaule (37%) qui incarne le mieux l’identité hexagonale devant Napoléon Bonaparte (15%) et Simone Veil (14%).
Le drapeau UE sous l’Arc de Triomphe
L’identité nationale a été de nouveau évoquée par Marine Le Pen, Valérie Pécresse et Éric Zemmour le 1er janvier après que le drapeau européen a remplacé le français sous l'arc de triomphe à l'occasion du début de la présidence hexagonale de l'Union européenne.
La candidate du Rassemblement national a dénoncé "un véritable attentat à l'identité" de la France alors que la candidate du parti Les Républicains s’est adressée via Twitter à Emmanuel Macron avec la demande "de rétablir notre drapeau tricolore à côté de celui de l'Europe" car il s’agit d’une tentative d’"effacer l’identité française". Sur le même réseau social, Éric Zemmour a dénoncé un "outrage".
Selon un sondage CSA pour CNews publié ce jeudi, la présence du drapeau européen sous l'Arc de Triomphe a choqué 33% des Français. Parmi les plus offensés figurent les partisans d’Éric Zemmour 83%, suivi par ceux de Marine Le Pen (60%).
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала