Près de 400 personnes évacués d’Afghanistan par l’armée russe - vidéo

CC BY 2.0 / Jim Kelly / DepartureAéroport international de Kaboul (archive photo)
Aéroport international de Kaboul (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 19.11.2021
S'abonnerTelegram
Trois avions de transport militaire dépêchés à Kaboul avec du fret humanitaire destiné à la population afghane sont revenus avec près de 400 citoyens de Russie et d’autres pays à bord. Il s’agit d’une deuxième évacuation depuis le 25 août.
La Défense russe a annoncé le retour à l’aérodrome de Tchkalovski, près de Moscou, de trois avions de transport militaires envoyés à Kaboul pour évacuer d’Afghanistan des ressortissants russes et de certains autres pays.
"Les avions de transport militaires du ministère russe de la Défense participant à l’évacuation de civils d’Afghanistan se sont posés sur l’aérodrome de Tchkalovski dans la région de Moscou. Les avions ont amené d’Afghanistan des citoyens russes, arméniens, biélorusses, ukrainiens et afghans", indique le communiqué précisant qu’après l’atterrissage tous les passagers ont dû subir un contrôle douanier et épidémiologique.

Une deuxième évacuation depuis le 25 août

L’évacuation a été organisée par le ministre de la Défense Sergueï Choïgou sur la demande de Vladimir Poutine. Le ministère a formé ce groupe de trois avions qui a acheminé à Kaboul 36 tonnes de fret humanitaire. Chacun avait à son bord une équipe médicale dotée d’équipements et de médicaments indispensables.

L’évacuation précédente organisée par le ministère russe de la Défense avait eu lieu le 25 août, 10 jours après l’entrée des talibans* dans Kaboul. Quatre avions militaires russes avaient alors transféré à l’aérodrome de Tchkalovski plus de 500 citoyens de Russie, de Biélorussie, du Tadjikistan et d’Ouzbékistan.

Opération Apagan de l’armée française

L’opération Apagan menée par l’armée française entre le 15 et le 27 août avait permis d’évacuer 2.800 personnes, dont une centaine de ressortissants français et plus de 2.600 Afghans menacés pour avoir travaillé pour la France.
L’armée avait effectué 26 vols entre Kaboul et la base aérienne Al Dhafra près d’Abou Dhabi aux Émirats arabes unis et 16 vols entre Abou Dhabi et Paris.
Bien que l’opération Apagan ait pris fin le 28 août, les évacuations s’étaient poursuivies en septembre.
Le 13 septembre, 49 autres ressortissants français et leurs ayants droit qui restaient toujours en Afghanistan avaient été évacués de Kaboul via Doha par un vol affrété par le ministère des Affaires étrangères.
Le 19 septembre, Jean-Yves Le Drian avait annoncé l’évacuation de 16 nouvelles familles.
*Organisation sous sanctions de l'Onu pour activités terroristes
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала