Une action en justice lancée contre la construction d'une nouvelle centrale à charbon

© Photo Pixabay/Benita5Centrale électrique, image d'illustration
Centrale électrique, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 18.11.2021
S'abonnerTelegram
Trois ONG de protection de l’environnement viennent de lancer une action en justice contre un projet du gouvernement sud-africain de construire une nouvelle centrale à charbon, jugé nocif pour l’environnement et la santé des citoyens.

"La nouvelle centrale à charbon va à l'encontre de notre droit constitutionnel à un environnement non nocif pour la santé et le bien-être, non seulement pour les générations présentes, mais aussi pour celles futures", a déclaré Nicole Loser, responsable du programme Pollution et changement climatique au Centre pour les droits environnementaux (CER).

Elle a ajouté qu'"il n'y a aucune base justifiable pour la limitation des droits constitutionnels, car une énergie renouvelable plus propre et moins nocive est à la fois une alternative faisable et moins chère que l'énergie produite à base de charbon".
Classée au 12e rang des pays les plus émetteurs de gaz à effet de serre, l'Afrique du Sud compte déjà 15 centrales à charbon d'une capacité de plus de 38.000 mégawatts (MW).
Le projet de la nouvelle centrale à charbon, qui vise à apporter une capacité de 1.500 MW, fait partie du Plan intégré du gouvernement approuvé en 2019, un document qui expose le mix énergétique du pays jusqu'en 2030.
Dans un communiqué, les avocats des trois ONG ont fait savoir qu’ils avaient adressé une lettre, en septembre dernier, au ministre des Ressources minérales et de l'Énergie, Gwede Mantashe, ainsi qu’à l’Autorité sud-africaine de régulation de l'énergie (Nersa), pour exiger que le projet soit abandonné.
Mais vu que le gouvernement n’a pas répondu à cette "lettre de mise en demeure", une action en justice a été lancée devant la Haute Cour du pays, précise le document.
L’Afrique du Sud fait face depuis plus d'une décennie à une crise énergétique sévère. La compagnie d’électricité publique Eskom, qui produit plus de 90% de l’électricité du pays à base de charbon, n’arrive plus à satisfaire la demande croissante en énergie dans un pays considéré parmi les plus industrialisés du continent africain.
Une récente étude menée par le Conseil sud-africain de la recherche scientifique et industrielle a révélé que plus de 5.000 Sud-Africains meurent chaque année à cause de maladies liées à la pollution engendrée par l’industrie du charbon.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала