Le nouveau Premier ministre tchèque face à des défis majeurs

© Sputnik . Alexei Danichev / Accéder à la base multimédiaRépublique tchèque
République tchèque - Sputnik Afrique, 1920, 11.11.2021
S'abonnerTelegram
Le nouveau Premier ministre tchèque Petr Fiala, qui vient d’être nommé par le Président Milos Zeman, pour former un nouveau gouvernement, aura à faire face à des défis et enjeux majeurs liés notamment à la situation économique, sociale et sanitaire.
Ce sont autant de défis sur lesquels s’accordent des observateurs à Prague auxquels s’ajoutent l'endettement du pays, l’état déplorable de l’administration, la hausse des prix des énergies, les impératifs de la numérisation et la sécheresse.
Petr Fiala, qui a pris la tête de l’alliance "Ensemble" de trois partis, menée par le Parti démocratique civique (ODC), a formé une coalition avec une autre alliance de deux autres formations dont le Parti pirate et compte une majorité de 108 sièges sur 200 dans la nouvelle chambre basse du parlement.
Le Premier ministre sortant Andrej Babis, qui a perdu de justesse les élections législatives du 8 et 9 octobre dernier, n’a pas encore présenté sa démission au chef de l’État. À peine rentré de Glasgow où il a représenté son pays à la COP26, il a affirmé qu’il enverra sa démission au Président par courrier.
Selon l’hebdomadaire tchèque Respekt, le nouveau gouvernement de Petr Fiala devrait de prime abord lancer une campagne de lutte contre les fake news liées à la pandémie de Covid-19 qui circulent dans le pays à une vitesse effrénée. L’épidémie continue de faire rage en République tchèque avec 14.503 cas enregistrés mercredi, a annoncé le ministère tchèque de la Santé. Il s'agit de la plus forte hausse depuis le 12 mars dernier, un dossier qui va figurer en tête des questions que le nouveau gouvernement aura à prendre à bras le corps pour rassurer les citoyens et encourager la vaccination.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала