Un militaire français mort au Mali

© AFP 2022 MICHELE CATTANILes soldats de l'armée française faisant partie de l'Opération Barkhane
Les soldats de l'armée française faisant partie de l'Opération Barkhane - Sputnik Afrique, 1920, 13.10.2021
S'abonnerTelegram
Engagé dans l’opération Barkhane, le maréchal des logis Adrien Quelin est décédé mardi 12 octobre dans un accident au Mali, annonce le ministère des Armées.
Le chef d’état-major des armées, le général d’armée Thierry Burkhard, a fait part mercredi 13 octobre de la mort accidentelle d’un soldat français de l’opération Barkhane ayant eu lieu la veille à Tombouctou, au Mali.
Il s’agit du maréchal des logis Adrien Quélin, mécanicien au sein du Groupement tactique désert Roc noir de la Force Barkhane âgé de 29 ans. Selon un communiqué, le militaire travaillait sur le moteur d’un camion lorsque la cabine de ce dernier a basculé. L’homme a été "grièvement blessé" et est décédé malgré des tentatives de le réanimer.
Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de la mort de ce militaire qui appartenait au 4e régiment de chasseurs de Gap. Il était célibataire et sans enfant, précise le communiqué.
Sur Twitter, la ministre des Armées Florence Parly salue l’engagement du militaire et s’incline devant sa mémoire.

Le lourd bilan de l’opération

Adrien Quélin est ainsi le 7e militaire français qui est mort de manière accidentelle au Sahel depuis 2013 dans les opérations antidjihadistes Serval puis Barkhane. Quant aux soldats ayant péri au combat sur la même période, leur nombré a été porté à 52 avec la mort du caporal-chef français Maxime Blasco, tué le 24 septembre dans la région de Gossi, à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала