Le baril de pétrole pourrait s’effondrer à 24 dollars après un tournant écologiste

Extraction de pétrole - Sputnik Afrique, 1920, 13.10.2021
S'abonnerTelegram
La politique de neutralité carbone conduira à la chute de la demande de pétrole d’ici 2050, indique le rapport World Energy Outlook 2021 publié par l’Agence internationale de l’énergie.
Les prévisions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) contenues dans son rapport annuel World Energy Outlook font pour la première fois état d’une baisse de la demande de pétrole prévue pour le milieu du XXIe siècle.
"Pour la première fois, chacun des scénarios examinés dans ce World Energy Outlook montre une éventuelle baisse de la demande mondiale de pétrole, bien que le moment et la brutalité de la chute varient considérablement", indique le rapport.
L’AIE envisage trois principaux scénarios d’évolution de l’énergie mondiale en fonction de l’envergure des réformes climatiques, chacun décrivant les trajectoires potentielles de l'offre et de la demande d'énergie au cours des 30 prochaines années.
Outre le scénario de zéro émission nette d'ici 2050 (The Net Zero Emissions by 2050 Scenario, NZE) qui a été publié en mai, le rapport explore le scénario des politiques déclarées (The Stated Policies Scenario, STEPS), qui est basé sur les mesures énergétiques et climatiques existantes ainsi que sur les initiatives politiques en cours d'élaboration, et le scénario d'engagements annoncés (The Announced Pledges Scenario, APS), qui suppose que tous les engagements de zéro émission nette annoncés par les gouvernements jusqu'à présent sont pleinement mis en œuvre à temps.

Le baril à 24 dollars et les nouveaux gisements inutiles

Le scénario STEPS voit la demande de pétrole se stabiliser à 104 millions de barils par jour (mb/j) au milieu des années 2030 puis décliner très progressivement jusqu'en 2050. Cette prévision modérée prévoit que les gouvernements s’en tiendront à des stratégies conservatrices et que tous les objectifs climatiques fixés ne seront pas atteints d’ici 2050, d’où des prix du pétrole entre 60 et 90 dollars le baril.
Dans le cas de l’APS, le pétrole culmine peu après 2025 à 97 mb/j et commence à baisser par la suite. Le prix moyen sera de 67 dollars le baril en 2030 et de 64 dollars vers 2050.
Selon le NZE, la demande de pétrole chutera fortement à 72 mb/j en 2030 et continuera de baisser à 24 mb/j d'ici 2050. Le prix du baril pourrait baisser jusqu’à 24 dollars d’ici 2050. Si cette stratégie est réalisée, le monde n’aura plus besoin de nouveaux gisements de pétrole et de gaz.
L’AIE estime cependant que la demande de gaz continuera d’augmenter même quand la neutralité carbone sera atteinte. Dans le cas du STEPS, en 2030 cette hausse sera de 15% par rapport à celle de 2020.
Aux termes de l’APS, la demande sera maximale peu après 2025 et commencera à baisser lentement par la suite.
Dans le cas du NZE, en 2030 la demande sera d’environ 5% supérieure à celle d’aujourd’hui.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала