L'impact du Covid-19 aggrave la fracture éducative en Inde

© Sputnik . Irina Kalashnikova / Accéder à la base multimédiaLogo de l'Unesco
Logo de l'Unesco - Sputnik Afrique, 1920, 07.10.2021
S'abonnerTelegram
Les fermetures d'écoles en Inde et le manque de smartphones et d'installations Internet destinées aux enfants sur fond de la pandémie de Covid-19 ont nettement aggravé la fracture éducative, a indiqué un nouveau rapport de l'UNESCO.
Environ 248 millions d'élèves ont été touchés par la fermeture d'écoles depuis mars de l'année dernière, a déclaré l'UNESCO, bien que de nombreux États indiens aient commencé à assouplir les restrictions alors que les infections diminuaient et les vaccinations augmentaient au cours des deux derniers mois.
Près de 70 % des étudiants ne disposent pas de smartphones ni d'autres appareils pour accéder aux cours en ligne, tandis qu'une partie des élèves est privée des servies Internet, en particulier dans les zones rurales, ajouté le document.
"Il est urgent de planifier le retour des élèves et de leurs enseignants à l'école", a déclaré l'organisation onusienne dans son rapport sur l'éducation en Inde.
Près de 40% des parents ne pouvaient pas se permettre les coûts d'Internet, ce qui affecte l'apprentissage des élèves et contribue à l'augmentation de l'écart éducatif entre les différentes parties de la société, a fait observer la même source.
La détresse économique généralisée et les pertes d'emplois alors que les travailleurs fuyaient les grandes mégalopoles indiennes, lors du confinement, vers leurs villages d'origine a accentué les niveaux de pauvreté et augmenté les risques de la malnutrition et des mariages précoces des filles, a considéré l'UNESCO.
L'économie indienne s'est contractée de 7,3% au titre de l'exercice qui s'est terminé en mars 2021, soit la pire récession depuis l'indépendance du pays en 1947.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала