Gabon: construction par une société finlandaise d'une centrale thermique à gaz naturel de 120 MW

© AFP 2022 STEEVE JORDANLa forêt d'Akanda, le Gabon
La forêt d'Akanda, le Gabon - Sputnik Afrique, 1920, 28.09.2021
S'abonnerTelegram
Une convention de concession pour la réalisation du projet "Orinko", relatif à la construction d'une centrale thermique à gaz naturel de 120 Mégawatts, dans la commune d’Owendo, a été signée entre l’État gabonais et la société finlandaise Wartsila, rapporte l'Agence gabonaise de presse (AGP).
Le financement de ce projet se fera dans le cadre d’un partenariat public-privé, entre l’Etat gabonais représenté par les ministères de l’Energie, de l’Economie, du Budget, de la Promotion des investissements d’une part, et le groupement Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS) et Wartsila, d’autre part, précise la même source.
Sans donner plus de précisions sur le coût du projet, le ministre d’Etat en charge de l’Energie, Alain-Claude Billié-by-Nzé, a déclaré que les financements sont conséquents, poursuit l'AGP.
"Cette cérémonie de signature de la convention constitue une étape majeure dans la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT), qui ambitionne d’augmenter la capacité de production d’énergie de 250 mégawatts supplémentaire à l’horizon 2023", a-t-il fait savoir.
La future centrale thermique à gaz naturel d’Owendo, au sud de Libreville, devra ainsi répondre au déficit structurel du réseau interconnecté de l’Estuaire, tout en optimisant la ressource gazière, a indiqué le ministre Billié-by-Nzé, notant qu’elle contribuera aussi à mieux soutenir les trois piliers majeurs de croissance identifiés dans le PAT, à savoir, les mines, l’économie forestière et le secteur agricole.
Le directeur du développement Europe Afrique de Wartsila, Nicolas Mathon a, pour sa part, présenté les caractéristiques de la future centrale thermique, expliquant que celle-ci comprendra des centrales électriques durables, bien dimensionnées à haute efficacité et flexibilité, utilisant des fuels de plus en plus propres, dont le gaz naturel.
"Les travaux pourront débuter dans moins d’un an et devront durer 15 mois", a précisé le représentant de Wartsila.
La signature de cette convention est le fruit d’une collaboration qui a débuté le 26 octobre 2018, par la signature du protocole d’accord du consortium Gabon power company-Wartsila, pour la conception, le financement, la construction et l’exploitation de ladite centrale thermique à gaz.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала