Côte d’Ivoire: une quarantaine de membres des forces de l’ordre poursuivis pour délit de racket

© Sputnik . Roland KlohiAbidjan
Abidjan - Sputnik Afrique, 1920, 19.09.2021
S'abonnerTelegram
Une quarantaine de policiers et gendarmes ivoiriens poursuivis pour délit de racket, comparaîtront devant le tribunal militaire d’Abidjan, lors de la prochaine rentrée judiciaire.
«Quarante-trois dossiers des membres des forces de l’ordre, en l’occurrence des policiers et gendarmes, seront jugés par le tribunal militaire pour racket lors de la prochaine rentrée judiciaire, à Abidjan», rapporte l’Agence ivoirienne de presse (AIP).
Cette démarche vise à réduire le racket des forces de l’ordre, a indiqué le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, du Renforcement des capacités et de la Lutte contre la corruption, Zoro Epiphane Ballo, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Commissaire du gouvernement, le contre-amiral, Ange Kessy Bernard, tenue vendredi à Abidjan, précise la même source.
Ces interpellations pour des jugements s’inscrivent dans le cadre des opérations «Coup de poing» visant la lutte la corruption dans les structures dispensant des services publics.
«Aucun département de l’administration des services publics ne sera épargné par ces opérations», a dit M. Ballo.
De son côté, le Commissaire du gouvernement a relevé que les éléments des forces de sécurité et de défense doivent donner l’exemple et que le Parquet militaire est engagé dans une lutte de tolérance zéro du racket.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала