Un État américain dépose une plainte contre la vaccination obligatoire des salariés, une première

© AFP 2022 FRED TANNEAUUne infirmière tient une seringue avec le vaccin de Pfizer (image d'illustration)
Une infirmière tient une seringue avec le vaccin de Pfizer (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 15.09.2021
S'abonnerTelegram
La première plainte de la part d’un État américain a été déposée par l’Arizona mardi 14 septembre, contre la décision de Joe Biden de rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 à environ deux tiers des employés américains.
L'Arizona est devenu le premier des États américains à demander à la justice de déclarer inconstitutionnelles les dernières initiatives de l'administration Biden qui imposent la vaccination obligatoire contre le Covid-19 à des millions d'employés, a annoncé le procureur général de l'État, Mark Brnovich.
«Il s'agit d'une atteinte aux libertés individuelles», a déclaré M.Brnovich ce mardi lors d'un appel avec des journalistes, ajoutant que la loi laisse les décisions concernant la santé aux États, relate USA Today.
«Le bureau du procureur général demande à la cour de district de l'Arizona de déclarer la politique de vaccination et de dépistage de l'administration Biden inconstitutionnelle et de redonner le droit de prendre des décisions en matière de santé aux citoyens du pays à qui elle appartient», indique Mark Brnovich dans sa déclaration.

«Globalement un soutien positif à cette mesure»

Joe Biden devait rencontrer ce mercredi 15 septembre des chefs d'entreprises pour les inciter à exiger la vaccination de leurs salariés, en pleine recrudescence des infections au Covid-19 chez les réfractaires au vaccin, relate Reuters.
Le Président a déclaré à la presse constater qu'il y avait «globalement un soutien positif à cette mesure», admettant toutefois qu'il y aurait toujours un faible pourcentage d'irréductibles.
Pour rappel, le gouvernement américain a annoncé la semaine dernière de nouvelles mesures requérant de la plupart des employés fédéraux de se faire vacciner et incitant les grands employeurs à faire vacciner leurs salariés ou à leur demander de se soumettre à des tests hebdomadaires. Ces mesures s'appliqueraient ainsi à environ deux tiers des employés américains travaillant dans des entreprises de plus de 100 personnes. Les salariés qui ne s’y conforment pas pourraient être passibles d'amendes de 14.000 dollars par infraction.
Un peu plus de 53% des Américains ont reçu un schéma vaccinal complet, dont près de 66% de la population adulte, selon les chiffres des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).
Le 9 septembre, le Président états-unien avait prévenu: «Nous faisons face à une période difficile, et elle pourrait durer un certain temps».
Suite à cette déclaration, le Comité national républicain avait alors fait part de son intention de poursuivre l'administration Biden au sujet des mesures concernant la vaccination.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала