Plus d'un tiers des Sud-Africains réticents au vaccin contre le Covid-19

© AP Photo / Themba HadebePandémie du Covid-19 en Afrique du Sud
Pandémie du Covid-19 en Afrique du Sud  - Sputnik Afrique, 1920, 08.09.2021
S'abonnerTelegram
Plus d’un tiers des Sud-Africains ont exprimé leur réticence à se faire vacciner contre le Covid-19, a révélé mercredi une étude sur «les perceptions du public concernant le déploiement du vaccin en Afrique du Sud».
«Un total de 28% de la population sud-africaine n’est pas disposé à recevoir le vaccin anti-Covid-19, alors que 10% ne sont pas sûrs de vouloir être vaccinés», souligne l’étude qui a été menée par l’ONG Ask Afrika, en partenariat avec le département sud-africain de la communication (GCIS) et le Fonds de solidarité.
Selon la présidente d’Ask Afrika, Andrea Rademeyer, qui a présenté les résultats aux médias, parmi les 28% de Sud-Africains qui ne veulent pas se faire vacciner, la moitié affirme qu'elle a peu d'informations sur le plan de déploiement de la vaccination.
La ventilation par provinces des résultats de l’étude révèle que les habitants du Nord-Ouest et du Limpopo sont les plus disposés à se faire vacciner avec plus de 70%, a-t-elle ajouté, notant que la neutralité domine le Cap-Nord, tandis que le Cap-Occidental montre le taux le plus élevé de réticence au vaccin.
Quant à la répartition raciale, a-t-elle poursuivi, les communautés indiennes sont les plus disposées à se faire vacciner, suivies de la communauté noire et de la communauté blanche, alors que la communauté des métisses est la moins favorable au vaccin.
L'Afrique du Sud, pays le plus affecté par la pandémie en Afrique, est toujours à la traîne dans la course à la vaccination. Elle est confrontée à une troisième vague dévastatrice d’infections au Covid-19 depuis juin dernier, principalement alimentée par le variant Delta découvert pour la première fois en Inde.
Le ministre de la Santé, Joe Phaahla, a affirmé que cette troisième vague d’infections, qui dure plus longtemps que prévu, suscite des inquiétudes chez les autorités face à une quatrième vague imminente.
Depuis le début de la pandémie, le pays a enregistré plus de 2,8 millions de cas positifs de coronavirus, dont plus de 83.000 décès.
Pour atteindre l'immunité collective dans ce pays d'Afrique australe, qui compte 59 millions d'habitants, plus de 40 millions de personnes doivent être complètement vaccinées.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала