La Chine rejette les accusations occidentales de cyberpiratage

cybersécurité  - Sputnik Afrique, 1920, 20.07.2021
S'abonnerTelegram
Le ministère chinois des Affaires étrangères a vivement réagi mardi à la mise en cause de Pékin par les États-Unis et leurs alliés occidentaux pour une série de cyberattaques mondiales ayant notamment visé Microsoft.

Washington a dénoncé les piratages de la Chine avec le soutien de l'Otan, de l'Union européenne, du Royaume-Uni, du Canada, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Japon, le secrétaire d'État Antony Blinken qualifiant les agissements de Pékin de «menace majeure» pour l'économie et la sécurité des États-Unis.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a rejeté des accusations «ne reposant sur rien» et ayant, selon lui, des visées politiques.

«La Chine ne peut pas l'accepter», a protesté Zhao Lijian lors d'une conférence de presse, assurant que son pays ne mène pas de cyberattaques.

À Washington, un porte-parole de l'ambassade de Chine a jugé que les accusations américaines étaient «irresponsables», ce qui augure de nouvelles tensions entre les deux pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала