«Nos troupes rentrent à la maison»: Trump délègue la lutte contre Daech en Syrie à Erdogan

© REUTERS / Kevin LamarqueRecep Tayyip Erdogan et Donald Trump
Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Alors que Donald Trump a annoncé que les États-Unis allaient retirer leurs troupes de Syrie, Recep Tayyip Erdogan a promis au Président américain «qu'il éradiquerait tout ce qui restait de Daech* en Syrie», a fait savoir le chef de la Maison-Blanche dans un tweet.

Suite à un entretien téléphonique entre les Présidents Trump et Erdogan consacré au retrait des troupes américaines de Syrie, le dirigeant turc a assuré que son pays lutterait jusqu'au bout contre les terroristes qui sont restés sur le sol syrien, a annoncé le chef de la Maison-Blanche sur Twitter.

«Le Président Erdogan m'a dit très fermement qu'il éradiquerait ce qui reste de Daech* en Syrie», a écrit Donald Trump.

Il a en outre poursuivi en précisant que M.Erdogan était «un homme capable de le faire», d'autant plus que la Turquie est «juste "à côté"» de la Syrie, a-t-il poursuivi.

«Nos troupes rentrent à la maison!», a-t-il conclu.

Le 19 décembre, Donald Trump a annoncé que les États-Unis avaient écrasé Daech* en Syrie, notant que la lutte contre ce groupe terroriste était la seule raison de la présence des militaires américains dans le pays. La Maison-Blanche a plus tard publié une déclaration annonçant que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes de Syrie.

Un soldat américain debout sur un blindé en Syrie - Sputnik Afrique
Macron s'exprime sur la décision de Trump de retirer les troupes américaines de Syrie
Emmanuel Macron a dit dimanche regretter la décision du Président Trump de retirer les troupes américaines de Syrie. Selon le Président français, un allié se doit d'être fiable.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a annoncé le 19 décembre que, conformément à la décision de Donald Trump, les États-Unis avaient entamé le retrait de leurs troupes du territoire syrien. Selon le journal The Washington Post, cette décision de la Maison-Blanche arrive alors que les tensions montent dans la région entre les États-Unis et la Turquie qui compte lancer une offensive contre les positions des Kurdes syriens ayant pris part aux opérations effectuées contre Daech* avec le soutien américain.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала