La Belgique fait un geste pour les victimes du trafic d’êtres humains

© © Photo: Flickr.com/Anthony Abbott /cc-by-nc-sa 3.0Le drapeau belge
Le drapeau belge - Sputnik Afrique
Les victimes des trafiquants d’êtres humains pourront obtenir un permis de séjour provisoire d’une durée de 45 jours en Belgique.

Actuellement, les réfugiés qui cherchent à échapper aux griffes des trafiquants d'êtres humains sont accueillis dans une structure d'accueil et reçoivent un ordre de quitter la Belgique. Ils se voient toutefois accorder une période de « réflexion » de 45 jours en vue d'une collaboration avec les autorités compétentes.

une jeune fille, image d'illustration - Sputnik Afrique
Vendue comme esclave pour 13 euros, elle retrouve la liberté
Comme le système actuel crée un grand nombre de malentendus, le secrétaire d'Etat belge à l'Asile et à la Migration Theo Francken, soucieux de démanteler les réseaux des trafiquants, a proposé de délivrer aux victimes de trafic d'êtres humains un permis de séjour d'une durée de 45 jours, annonce le quotidien belge La Libre.

Dans certains cas, le permis de séjour pourrait aussi être prolongé pour une durée indéterminée. Les demandeurs d'asile qui acceptent de collaborer avec la justice se verraient accorder un permis pour une durée de trois mois.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала