Estonie: les exercices de l'Otan explicitement antirusses (Moscou)

S'abonnerTelegram
L'exercice des forces de réaction rapide de l'Otan Trident Juncture, tenu en Estonie du 9 au 17 novembre, est manifestement antirusse et montre que l'Alliance entend poursuivre sa pression sur la Russie, a estimé Sergueï Kochelev, responsable du ministère russe de la Défense.

L'exercice des forces de réaction rapide de l'Otan Trident Juncture, tenu en Estonie du 9 au 17 novembre, est manifestement antirusse et montre que l'Alliance entend poursuivre sa pression sur la Russie, a estimé mardi Sergueï Kochelev, responsable du ministère russe de la Défense.

"Géographiquement, à part la Russie, l'Estonie qui accueille cet exercice n'est limitrophe que de +petits pays amis+. Par conséquent, l'exercice de l'Otan porte un caractère explicitement antirusse", a déclaré devant les journalistes à Moscou M.Kochelev, commentant le scénario de la manœuvre. 

Selon le scénario de l'exercice, l'Estonie a été attaquée par une grande puissance adverse. L'Otan, en conformité avec l'article 5 de la Charte de l'Alliance atlantique, qui considère une attaque contre un pays membre de l'Otan en Europe ou en Amérique du Nord comme une attaque visant l'ensemble de l'Alliance, expédie en Estonie sa Force de réaction rapide.

L'exercice de l'Otan sous le nom de code Trident Juncture implique près de 1.500 militaires et spécialistes civils en provenance de 20 pays membres de l'Alliance.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала