Energies renouvelables: la Chine souhaite lancer des projets en Crimée

S'abonnerTelegram
Les entrepreneurs chinois sont intéressés par le développement de projets liés aux sources d'énergies renouvelables dans les nouveaux territoires de la Fédération de Russie, à savoir la péninsule de Crimée et la ville de Sébastopol, a fait savoir lundi le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch.

Les entrepreneurs chinois sont intéressés par le développement de projets liés aux sources d'énergies renouvelables dans les nouveaux territoires de la Fédération de Russie, à savoir la péninsule de Crimée et la ville de Sébastopol, a fait savoir lundi le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch.

"Nous avons convenu d'envisager de nouveaux projets dans nos nouvelles régions. Engagés dans le domaine des énergies alternatives, nos partenaires chinois sont intéressés par une participation à ces projets en Crimée", a indiqué le haut responsable lors d'une réunion avec le chef du gouvernement russe, Dmitri Medvdev.

Peuplée en majorité de russophones, la république autonome de Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie au terme d'un référendum tenu le 16 mars, lors duquel 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le 18 mars dernier le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала