Ukraine: l'ex-ambassadeur américain Jack Matlock critique Obama

© RIA Novosti . Larisa SayenkoRossiïskaïa gazeta
Rossiïskaïa gazeta - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le diplomate américain Jack Matlock, ambassadeur américain en Russie de 1987 à 1991, critique l'administration Obama pour son incapacité à comprendre le contexte politique et psychologique des événements en Ukraine, écrit mardi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Le diplomate américain Jack Matlock, ambassadeur américain en Russie de 1987 à 1991, critique l'administration Obama pour son incapacité à comprendre le contexte politique et psychologique des événements en Ukraine, écrit mardi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Contrairement à la majorité d'"experts" et de "politologues" de Washington qui accusent la Russie de tous les problèmes actuels de l'Ukraine, Matlock affirme que les menaces de la Maison blanche adressées à Moscou sont une erreur, et que le désarroi actuel en Ukraine n'est pas provoqué par l'intervention de la Russie.

Sur son blog personnel, l'ex-ambassadeur écrit que le conflit actuel aurait pu être évité si les politiciens ukrainiens n’avaient pas adopté une position antirusse et si l'égalité sociale, culturelle et linguistique était garantie à la population russophone de l'Ukraine. "Les nationalistes ukrainiens ont refusé de garantir ces conditions et les USA ont inspiré ou même encouragé l'exacerbation des différends avec Moscou", affirme le diplomate.

De plus, le glissement de l'Ukraine vers l'Otan contre la volonté de la majorité ukrainienne a également joué un rôle négatif. Selon Jack Matlock, c'était précisément l'objectif de l'administration Bush-Cheney et ce but n'a pas été exclu par l'administration de Barack Obama.

"Par ailleurs en raison de son histoire, de sa situation géographique et de ses liens économiques l'Ukraine ne peut pas être un pays prospère, sain et unique sans relations amicales avec la Russie", estime Matlock, qui a démarré sa carrière diplomatique à l'ambassade américaine de Moscou dans les années 1960.

L'ex-ambassadeur pense que l'Ukraine est un Etat mais pas encore une nation : "En 22 ans d'indépendance aucun leader n'a réussi à réunir les citoyens autour d'une notion générale de l'identité ukrainienne", et pour lui la crise actuelle est due au fait que ce pays a été "confusément réuni avec des parts pas toujours compatibles entre elles".

En ce qui concerne la volonté obsessionnelle des politiciens américains de donner à d'autres pays des leçons de souveraineté et d'intégrité territoriale, les réclamations des USA peuvent être perçues comme "des droits particuliers qui ne sont pas accessibles aux autres". "La Russie pourrait faire remarquer que les Etats-Unis ont envahi le Panama au motif d'arrêter Noriega, ont envahi la Grenade pour empêcher la prise d'otage de citoyens américains (alors que personne n'avait été pris en otage), ont envahi l'Irak sous le faux prétexte que Saddam Hussein détenait des armes de destruction massive, utilisé leurs drones pour attaquer des civils dans d'autres pays, et ainsi de suite", écrit Matlock.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала