FCE: l'Otan espère une entente avec la Russie

S'abonnerTelegram
L'Otan espère parvenir à une entente avec la Russie concernant le Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE), a déclaré jeudi à Moscou lors d'un point de presse Dirk Brengelmann, secrétaire général adjoint de l'Alliance pour les affaires politiques et la politique de sécurité.

L'Otan espère parvenir à une entente avec la Russie concernant le Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE), a déclaré jeudi à Moscou lors d'un point de presse Dirk Brengelmann, secrétaire général adjoint de l'Alliance pour les affaires politiques et la politique de sécurité. 

"Nous voulons parvenir à une entente [sur le FCE] et nous espérons que la partie russe y aspire aussi. Cependant, comme nous pouvons en juger, le ministère russe de la Défense a fait savoir que le mécanisme est au point mort", a indiqué M.Brengelmann.  

D'après le haut responsable de l'Otan, les parties ont évoqué la stabilité et la prévisibilité mutuelle lors de la conférence internationale sur la sécurité européenne tenue ce jeudi à Moscou.  

"Pour la Russie, ces deux notions sont importantes lorsqu'il s'agit du bouclier antimissile, mais c'est important pour nous tous lorsqu'il s'agit d'armes nucléaires. Je veux croire que cette question conservera son actualité quand le FCE sera réactivé", a poursuivi M.Brengelmann.  

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a indiqué jeudi lors de la conférence internationale sur la sécurité que le mécanisme du Traité sur les forces conventionnelles en Europe était mort. Son vice-ministre Anatoli Antonov a de son côté indiqué que le FCE était obsolète.  

"La guerre froide est révolue et de nouveaux mécanismes s'imposent", a-t-il souligné.  

Signé le 19 décembre 1990 à Paris par seize Etats membres de l'OTAN et six Etats membres du Pacte de Varsovie dont l'URSS, le Traité sur les forces conventionnelles en Europe définissait les quantités d'armements conventionnels stationnés en Europe. Après la dissolution de l'URSS en 1991, le traité a été ratifié par 30 Etats - les pays membres de l'Otan, les six Etats du Pacte de Varsovie, et huit Etats de l'ex-URSS (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Kazakhstan, Moldavie, Russie et Ukraine).

Avec l'adhésion à l'Otan de plusieurs anciens membres du Pacte de Varsovie, le principe fondamental du Traité FCE relatif au maintien de l'équilibre des forces a perdu sa raison d'être, le fonctionnement du traité ne s'exerçant plus que sous forme d'échange d'information et d'inspections.

En novembre 1999, le sommet de l'OSCE à Istanbul a donné lieu à la signature d'une version adaptée du traité, ratifiée par seulement quatre pays - la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan et l'Ukraine. En juillet 2007, la Russie a suspendu l'application du Traité FCE, exigeant que tous les pays membres de l'Otan ratifient la version adaptée du traité FCE de 1999 et procèdent à sa stricte application.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала