Syrie/mission d'observation: la Russie solidement représentée (officiel)

© RIA Novosti . Yu. Levyant / Accéder à la base multimédiaSyrie/mission d'observation: la Russie solidement représentée (officiel)
Syrie/mission d'observation: la Russie solidement représentée (officiel) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La mission d'observation en Syrie devrait compter un nombre important de représentants de la Russie, a déclaré mardi lors d'une conférence de presse à Moscou le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

La mission d'observation en Syrie devrait compter un nombre important de représentants de la Russie, a déclaré mardi lors d'une conférence de presse à Moscou le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

"La Russie sera solidement représentée au sein de la mission d'observation en Syrie", a-t-il indiqué avant d'ajouter qu'il était impossible d'évaluer objectivement la situation sans se trouver sur le terrain.

Le premier groupe d'observateurs de l'Onu chargés de vérifier l'application du plan de paix de l'émissaire spécial de l'Onu et de la Ligue arabe Kofi Annan a entamé lundi sa mission en Syrie.

Le diplomate russe a par ailleurs ajouté que le calme en Syrie ainsi qu'une trêve nationale ne dépendaient pas uniquement des autorités, mais aussi des opposants au pouvoir actuel.

"Malheureusement, nos partenaires, surtout occidentaux, ont prôné tout au long de la crise les pression sur Damas. C'est une approche unilatérale", a conclu M.Riabkov.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a approuvé samedi 14 avril une résolution sur l'envoi en Syrie d'un groupe d'observateurs chargés de surveiller la mise en œuvre du plan de Kofi Annan. Dimanche 15 avril, les autorités syriennes ont à leur tour approuvé la décision onusienne.

Le plan Annan vise à stabiliser la situation en Syrie secouée depuis la mi-mars 2011 par un mouvement de contestation sans précédent. Le document prévoit notamment l'arrêt immédiat de toutes les formes de violence par les parties en conflit, le lancement d'un dialogue politique et le retrait des forces gouvernementales des villes syriennes.
Jeudi 12 avril, les deux parties du conflit, les forces gouvernementales et l'Armée syrienne libre (branche armée de l'opposition), ont cessé les hostilités, conformément au plan Annan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала