Insensibles à la crise, les ports russes consolident leur rôle stratégique (Ivanov)

S'abonnerTelegram
La part des frets russes transbordés dans les ports du pays s'élève à 87%, les 13% restant le sont dans des ports ukrainiens et baltes, annoncé vendredi le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov.
OUST-LOUGA (région de Leningrad), 26 juin - RIA Novosti. La part des frets russes transbordés dans les ports du pays s'élève à 87%, les 13% restant le sont dans des ports ukrainiens et baltes, annoncé vendredi le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov.

Pour le port d'Oust-Louga, sur le golfe de Finlande, le transbordement a accusé une hausse de 27% en glissement annuel, selon lui.

"Le monde traverse une crise mais ici elle est inexistante, nous nous attendons même à un nouvelle hausse en 2010", a indiqué le responsable russe, ajoutant que c'était "la preuve que nous sommes sur la bonne voie".

Après l'effondrement de l'URSS en 1991, la Russie s'est trouvée coupée des principaux ports commerciaux soviétiques (Tallinn, Riga, Odessa). Afin de réduire sa dépendance vis-à-vis de l'Ukraine et des pays baltes, la Russie a décidé au milieu des années 1990 de créer ses propres ports sur le golfe de Finlande et sur la mer Noire.

Outre Oust-Louga, la Russie développe les ports de Primorsk et de Batareïnaïa-Boukhta qui assurent les exportations vers l'Europe de ses produits traditionnels (produits énergétiques, chimiques, papier, métaux), en contournement des ports baltes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала