Holodomor: Kiev cherche à désunir les peuples (Medvedev)

S'abonnerTelegram
S'adressant à son homologue ukrainien Viktor Iouchtchenko, le président russe Dmitri Medvedev a vivement critiqué la position de Kiev au sujet de l'Holodomor (famine en Ukraine en 1932-1933) qui vise la désunion des peuples, et a appelé à formuler une approche commune.
MOSCOU, 14 novembre - RIA Novosti. S'adressant à son homologue ukrainien Viktor Iouchtchenko, le président russe Dmitri Medvedev a vivement critiqué la position de Kiev au sujet de l'Holodomor (famine en Ukraine en 1932-1933) qui vise la désunion des peuples, et a appelé à formuler une approche commune.

"Il est clair qu'au cours des dernières années, ce thème, tout comme les tentatives de Kiev d'intégrer la "classe préparatoire" à l'OTAN, est au c�ur de la politique extérieure de l'Ukraine (...) Nous estimons que les événements tragiques du début des années 1930 sont utilisés à des fins politiques", est-il indiqué dans un communiqué du Kremlin.

Selon M. Medvedev, les efforts du gouvernement ukrainien "visent plutôt la désunion maximale des peuples russe et ukrainien, qui ont des liens historiques, culturels et spirituels séculaires dans une atmosphère d'amitié et de confiance mutuelle".

"Les délibérations à ce sujet ne serviront à rien et ne déboucheront sur aucun résultat", a également estimé le président russe.

"Je propose d'élaborer ensemble des approches communes à l'égard de ses événements. La nomination d'experts kazakhs, biélorusses et d'autres pays de la CEI serait utile", lit-on dans le document.

"Pour l'instant, ma participation aux cérémonies consacrées au 75ème anniversaire de l'Holodomor est impossible", a conclu M. Medvedev.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала