Poutine à Paris: les relations Russie-UE au coeur des consultations

S'abonnerTelegram
Les relations entre la Russie et l'UE, notamment la préparation de l'Accord-cadre de coopération et de partenariat, seront au centre de la visite du premier ministre russe Vladimir Poutine à Paris, les 29 et 30 mai, a indiqué à la presse une source gouvernementale.
MOSCOU, 29 mai - RIA Novosti. Les relations entre la Russie et l'UE, notamment la préparation de l'Accord-cadre de coopération et de partenariat, seront au centre de la visite du premier ministre russe Vladimir Poutine à Paris, les 29 et 30 mai, a indiqué à la presse une source gouvernementale.

"Ce dossier sera primordial pendant les consultations avec le premier ministre François Fillon et le président Nicolas Sarkozy", a-t-elle précisé, avant de rappeler que la France assumerait la présidence tournante de l'UE durant le second semestre 2008.

"Etant donné que nous avons toujours considéré le dialogue avec la France comme un facteur important de rapprochement entre la Russie et l'UE, une place de choix sera réservée à leur coopération pendant la présidence française", a relevé l'interlocuteur de RIA Novosti.

Moscou et Bruxelles n'ont toujours pas lancé les consultations sur le nouvel accord de coopération et de partenariat, en remplacement de l'ancien qui a expiré en décembre dernier, en raison des vetos successifs de la Pologne et de la Lituanie. Le 26 mai, les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont définitivement donné leur feu vert à l'ouverture des négociations.

Les premières consultations auront lieu sous la présidence française, "ce qui est très important", car "la France maintient traditionnellement des relations étroites avec la Russie", a poursuivi la source.

A Paris, les parties doivent également évoquer les préparatifs du sommet Russie-UE de Khanty-Mansiisk, en Sibérie occidentale, prévu pour les 26 et 27 juin, et les perspectives d'annulation du régime des visas réciproques.

Face à MM. Sarkozy et Fillon, Vladimir Poutine compte également aborder les relations entre la Russie et l'OTAN, notamment dans le contexte de l'adhésion éventuelle de la Géorgie et de l'Ukraine, le dossier du Traité sur les forces conventionnelles en Europe, dont la Russie a suspendu l'application en décembre dernier, et les projets de déploiement du bouclier antimissile américain en Europe de l'Est.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала