Le prix Guillermo Cano décerné à titre posthume à Anna Politkovskaïa

S'abonnerTelegram
NATIONS UNIES (New York), 4 mai - RIA Novosti. La journaliste russe Anna Politkovskaïa, assassinée à Moscou au mois d'octobre dernier, a été honorée par l'UNESCO qui lui a décerné à titre posthume le prix Guillermo Cano de la liberté de la presse, annonce le Centre d'informations de l'ONU.

"Anna Politkovskaïa a fait preuve d'un courage et d'une obstination incroyables en couvrant les événements en Tchétchénie alors que le monde entier se tenait à l'écart de ce conflit. L'abnégation et la bravoure qu'elle a manifestées dans la recherche de la vérité sont dignes d'exemples pour les journalistes tant en Russie que dans le reste du monde", a déclaré le président du jury du Prix mondial de la liberté de la presse, Kavi Chongkittavorn, au cours de la cérémonie de remise de la récompense à Medellin (Colombie).

Alla Politkovskaïa avait été abattue le 7 octobre 2006 sur le seuil de sa maison à Moscou. De son vivant la journaliste avait été honorée du prix "Plume d'or de Russie", d'un diplôme spécial du jury du prix Andreï Sakharov "Pour une vie sacrifiée au journalisme" ainsi que du prix Olof Palme.

Le Prix mondial de la liberté de la presse Guillermo Cano est décerné par l'UNESCO chaque année, le 3 mai, Journée mondiale de la liberté de la presse. Son montant est de 25.000 dollars. Il porte le nom du journaliste colombien Guillermo Cano, assassiné en 1987 pour avoir dénoncé les barons de la drogue colombiens.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала